Les sanatorium de Plémet : Différence entre versions

De www.wikiarmor.net
(Nouvelle page : '''Les sanatoriums de Plémet''' En 1929 lors de sa session du moi de mai le Conseil Général décide de construire un second sanatorium. Une commission est à nouveau mise en plac...)
 
Ligne 4 : Ligne 4 :
 
Ce nouvel équipement est ouvert en juillet 1933 pour l’établissement pour les femmes, en février 1934 pour les hommes. Le docteur Fichet en est le directeur. Inauguré en septembre 1933. Il compte 115 lits dans chaque établissement, dont 96 en dortoir de 6 lits et 19 chambres individuelles. Le prix de la journée est de 23 f 60 en 1935 ;
 
Ce nouvel équipement est ouvert en juillet 1933 pour l’établissement pour les femmes, en février 1934 pour les hommes. Le docteur Fichet en est le directeur. Inauguré en septembre 1933. Il compte 115 lits dans chaque établissement, dont 96 en dortoir de 6 lits et 19 chambres individuelles. Le prix de la journée est de 23 f 60 en 1935 ;
 
Dans les années 1970, le site de Bel-Air est transformé en I.ME (institut médico-éducatif) recevant près de 120 enfants. Par contre le centre de Bodiffé se réoriente vers la rééducation fonctionnelle en moyen séjour en liaison étroite avec le CH de Loudéac.
 
Dans les années 1970, le site de Bel-Air est transformé en I.ME (institut médico-éducatif) recevant près de 120 enfants. Par contre le centre de Bodiffé se réoriente vers la rééducation fonctionnelle en moyen séjour en liaison étroite avec le CH de Loudéac.
 +
[[catégorie:Le Centre Hélio-marin de Saint-Laurent-de-la-Mer à Plérin et la lutte contre la tuberculose dans les Côtes-du-Nord]]

Version du 8 janvier 2013 à 15:57

Les sanatoriums de Plémet

En 1929 lors de sa session du moi de mai le Conseil Général décide de construire un second sanatorium. Une commission est à nouveau mise en place. Une propriété de 31 hectares est acquise. Il est prévu de disposer de 162 lits pour les hommes (établissement de Bel-Air) et de 127 lits pour les femmes (établissement de Bodiffé). Le coût du projet s’élève à 15 millions de francs et l’Etat y apporte 48 % du financement. Le Conseil général assure le reste du financement par emprunt dont une partie à taux réduit (3, 66 %). Ce nouvel équipement est ouvert en juillet 1933 pour l’établissement pour les femmes, en février 1934 pour les hommes. Le docteur Fichet en est le directeur. Inauguré en septembre 1933. Il compte 115 lits dans chaque établissement, dont 96 en dortoir de 6 lits et 19 chambres individuelles. Le prix de la journée est de 23 f 60 en 1935 ; Dans les années 1970, le site de Bel-Air est transformé en I.ME (institut médico-éducatif) recevant près de 120 enfants. Par contre le centre de Bodiffé se réoriente vers la rééducation fonctionnelle en moyen séjour en liaison étroite avec le CH de Loudéac.