Roger Barbé

De www.wikiarmor.net

Roger Barbé , prisonnier de guerre évadé, a réussi à se faire embaucher dès le mois de juillet 1940 avec deux autres membres de son groupe de résistance sur le chantier de l’aérodrome de Servel à Lannion réquisitionné par la Luftwaffe en vue d’envahir l’Angleterre. Ce réseau tombe très rapidement dans les filets de la répression nazie du fait d’une dénonciation. L’affiche placardée un peu partout par les Allemands informe la population de la décision du tribunal de guerre qui condamne à mort pour espionnage, complot gaulliste, libération de prisonniers, détention d’armes Barbé, Jolivet, Brout, Le Bell, Le Roux et Thiébaut « pour avoir établi des plans des cantonnements et de dépôts d’un camp d’aviation allemand dans le but de les communiquer aux Anglais. » La peine est commuée à trois ans de prison suite à une intervention des autorités françaises. Cependant Roger Barbé est fusillé le 4 octobre 1941. Il est un des premiers martyrs de la Résistance dans le département des Côtes du Nord.