Organisation Civile et Militaire

De www.wikiarmor.net

Bien implanté dans la région parisienne, dans le sud-ouest autour de Bordeaux, dans le Nord, l’Organisation Civile et Militaire ( O.C.M.) eut une influence réduite en Bretagne. Dans son ouvrage consacré au mouvement, Arthur Calmette fait état de 120 membres de l’O.C.M dans les Côtes du Nord en octobre 1943. Ceux-ci sont présents essentiellement dans la région de Dinan. En effet Michel Geistdoerfer, maire de la ville de Dinan, révoqué par le régime de Vichy est membre de ce mouvement et a gardé de solides relations avec son secteur malgré son éloignement à Paris. La liaison entre Michel Geistdoerfer et le groupe de Dinan est assurée par Maurice Barré (abbé).L’action des membres de l’O.C.M s’inscrit pour la plupart dans le réseau de renseignement Centurie, créé par le mouvement après avoir eu un contact avec Rémy, chef du réseau Confrérie Notre-Dame vers avril-mai 1942. Les renseignements collectés (défenses côtières, aérodromes allemands, mouvements des unités de la Wehrmacht, etc.) sont transmis à Londres par les moyens de la Confrérie Notre-Dame. A partir de cette période le mouvement commence à recevoir des fonds de la France Combattante.