La bande à Sidonie

De www.wikiarmor.net

Réseau créé en 1941 par Suzanne Wilborts (pseudonyme Sidonie), épouse du docteur de l’île de Bréhat, et qui couvre le secteur de Paimpol. Les informations sont remises à des personnes rejoignant Londres avec divers moyens, bateaux de pêche, yacht, etc. Un peu plus tard le réseau est intégré dans « Georges-France 31 » un réseau plus étendu en relation avec l’Intelligence Service. Le réseau recueille également des soldats anglais repliés et se cachant en Bretagne depuis la débâcle de juin 1940. Il est animé par un ingénieur des Chemins de Fer de Rennes, Turban. Le réseau comptait pour le nord de la Bretagne 27 agents. Malgré les mises en garde émanant de Londres, il est démantelé au cours du premier trimestre 1942, 25 personnes sont déportées et quatorze ne reviennent pas des camps de la mort nazis. Suzanne, l’épouse, et Yvette la fille du docteur Wilborts étudiante à Rennes sont déportées à Ravensbrück puis en mars 1945 transférées à Mathausen. Elles reviennent toutes les deux des camps de la mort. Aujourd’hui Yvette, devenue depuis madame Marie-Jo Chombart de Lauwe préside la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.