Jade-Amicol

De www.wikiarmor.net

Le réseau Jade créé par l’Intelligence Service se scinde en deux parties dont Jade-Amicol. Dans le secteur de Guingamp le réseau Jade-Amicol comporte une trentaine de personnes dont Mathurin Branchoux et André Le Cun, pharmacien. Eux-mêmes ayant été en relation avec le réseau Gallia-Kasanga dans lequel on trouve l’abbé Boulbain, aumônier du centre de jeunesse du Bois de la Roche à Coadout. Celui-ci deviendra par la suite aumônier officiel des maquis, nomination entérinée par Monseigneur Serrand, évêque de Saint-Brieuc et de Tréguier. Le réseau, grâce à un agent de police s’occupe particulièrement de dépister les agents français et allemands qui cherchent à s’infiltrer dans les réseaux et mouvements de résistance. Plusieurs collaborateurs travaillant pour les services de police allemands sont ainsi liquidés, notamment au maquis de Plésidy. Une partie du groupe du réseau Jade-Amicol se retrouve ensuite en 1944 dans le réseau Shelburn. Mathurin Branchoux étant chargé de réceptionner les aviateurs aux gares de Guingamp et de Châtelaudren.