François Le Jean

De www.wikiarmor.net

Instituteur (né à Guingamp en 1921) en poste à Lannion durant l’occupation, François Le Jean est membre du Front Patriotique de la Jeunesse. Menacé d’arrestation en novembre 1943, il entre dans la clandestinité et devient le responsable départemental des Forces Unies de la Jeunesse Patriotique. Durant cette période François Le Jean est relation permanente avec Jean Devienne, chef du Front National des Côtes du Nord. Au moment du débarquement et jusqu’à la Libération il est en contact avec l’équipe Jedburgh « Frédérick » parachutée à Duault. François Le Jean, « Bernard » dans la clandestinité, siège au sein du C.D.L. clandestin et jusqu’en décembre 1945 ; il en charge l’épuration dans l’administration et les organismes de jeunesse. Après la dissolution du C.D.L.