Armée Secrète

De www.wikiarmor.net

L’Armée Secrète est issue des groupes clandestins dépendant de Défense de la France, de Libération-Nord et de l’ O.C.M. Dans le cadre de la mise en place de l’Armée Secrète ( dont le chef le général Charles Delestraint a été arrêté le 9 juin 1943, quelques jours avant Jean Moulin), le commandement de la Région Ouest est confié au mouvement Libération-Nord (M2 Bretagne; M3 Pays de la Loire). Le général de division Audibert supervise cet ensemble avec pour chef de la zone M2, le général d’artillerie Allard (le 1° février 1944). Des sections d’ordres avaient été créées par le général Audibert et Libération-Nord. Le général Audibert est arrêté à Malestroit le 17 mars 1944. Après la désorganisation de l’Etat-Major Régional de l’Armée Secrète, le COMAC change les commandements.

Allard ayant échappé aux recherches est envoyé en Normandie et remplacé en Bretagne par un membre des F.T.P. Les mouvements et réseaux de résistance poursuivent l’action sur le plan civil et politique parallèlement à la mise en place de l’Armée Secrète, puis des F.F.I. Dans les départements bretons les chefs de l’Armée Secrète furent :

- Victor Louviot en Ille-et-Vilaine, arrêté en 1944 et remplacé par Maurice Prestaut.

- Yves Lavoquer qui céda son poste à Adolphe Vallée dans les Côtes du Nord, puis Jean Métairie et enfin Mathurin Branchoux.

- Dans le Finistère, Mathieu Donnart

- Dans le Morbihan, Paul Chenailler (Morice) qui deviendra le chef des F.F.I.

- En Loire-Inférieure, le colonel Zengerlin.